OPTIMISER LA VALEUR PRÉSENTE NETTE D'UN PROJET GRÂCE A LA PLANIFICATION MINIÈRE

INTRODUCTION

Analyse de sensibilité pour l'évaluation de projets miniers
L'option d'analyse de scénario fournie dans Excel pourrait apporter une autre dimension à l'évaluation de projets miniers.

Géométrie d'un bord de fosse

Terminologie de bord de fosse

La figure 1 identifie la terminologie généralement utilisée pour les bords de fosses d'une mine à ciel ouvert ou d'une carrière.


Terminologie de bord de fosse

TYPES DE BORDS DE FOSSES

Au cours de la vie  d'une fosse à ciel ouvert ou d'une carrière, on distingue deux types de bords de fosses, l'un final et l'autre temporaire.


Bord de fosse final

Il s'agit du bord de la fosse ultime. Il définit les limites économiquement exploitables d'un gisement. Son enveloppe est déterminée lors du processus d'optimisation de la fosse. Ce processus est basé sur les paramètres techniques (géotechnique, taille des engins, géométrie de la minéralisation, etc.) et économiques (prix des commodités, investissements, coûts d'opération, etc.).  L'enveloppe de fosse résultante doit répondre aux critères de rentabilité, de sécurité et de conditions de restauration.


Bords de fosse temporaires

Il s'agit d'un bord de fosse dynamique, encore en progression vers sa position finale qui est le bord de fosse final Son enveloppe est définie lors de la planification minière. La position temporaire des limites de l'excavation est basée sur des critères économiques et vise l'optimisation de la VPN du projet.  Bien que l'exploitant puisse le configurer à sa guise, il doit cependant respecter les critères de sécurité et de restauration.

Critères de sécurité : toute fosse ou carrière doit assurer, en tout temps, la sécurité des personnes et des équipements. La géométrie des murs en cours d'exploitation est régie, au Québec, par l'Article 41 du Règlement sur la santé et la sécurité du travail dans les mines. Cet Article traite, entre autres, de la compétence de la roche, des techniques de forage et de sautage, etc.

Critères de restauration : Tout exploitant doit respecter la configuration de restauration. La géométrie finale des murs de l'excavation est régie, au Québec, par  l'Article 39 du Règlement sur les carrières et sablières. Cet Article traite, entre autres, de la hauteur des bancs, de la largeur et de la fréquence des bermes, etc.


PLANIFICATION MINIÈRE

Rôle de la planification minière
La planification minière sert à établir les séquences d'exploitation dans le temps, en termes de hauteurs des bancs, de largeur et de fréquence des bermes, de retraits (push-back), etc. d'un gisement. L'exploitant, dans l'optique de maximiser la VPN (mouvement des stériles, objectifs de vente, contrôle des teneurs, etc.), a tout le loisir de configurer ses opérations, pourvu qu'il respecte les conditions des Articles 41 (en tout temps) et 39 (lors de l'atteinte du bord de fosse définitif).

La planification minière permettra cet arrimage, du bord de fosse temporaire vers le bord de fosse définitif, en toute sécurité et sans coûts supplémentaires.
 


Exemple de planification minière

L'exemple suivant illustre qu'il est possible d'arrimer le bord de fosse temporaire au bord de fosse définitif, pour un projet minier qui comporte 5 phases d'exploitation.


Fosse ultime

La figure 2 présente une fosse ultime déterminée par le programme de modélisation Vulcan.


Fosse ultime

Approche de la planification minière

Le modèle de blocs indique que la minéralisation est constituée de lentilles minéralisées subhorizontales, dont la puissance varie entre 3 et 8 m. Ces lentilles sont intercalées par des bancs de stérile dont la puissance dépasse parfois 10 m aux zones à l'est et au centre du gisement.

La planification minière tentera d'une part d'exploiter le gisement par bancs de 5 m dans les zones minéralisées dont l'épaisseur est moins de 10 m, pour améliorer la sélectivité. Elle tentera d'autre part d'exploiter les zones minéralisées dont l'épaisseur est de 10 m ou plus, ainsi que les zones de stérile, pour améliorer la productivité.

Parallèlement, la planification minière devra s'assurer que les murs de l'excavation respectent, en tout temps, les contraintes de santé et de sécurité au travail. Elle doit également s'assurer que les conditions de restauration seront respectées, une fois accoté au bord de fosse ultime.

Les séquences d'exploitation à long terme sont présentées par les cinq phases qui suivent.


Phase 1

La figure 3 montre la position des fronts à la fin de la phase 1.


Phase 1 de la planification minière

Phase 2

La figure 4 montre la position des fronts à la fin de la phase 2.


Phase 2 de la planification minière

Phase 3

La figure 5 montre la position des fronts à la fin de la phase 3.


Phase 3 de la planification minière

Phase 4

La figure 6 montre la position des fronts à la fin de la phase 4.


Phase 4 de la planification minière

Phase 5

La figure 7 montre la position des fronts à la fin de la phase 5.


Phase 5 de la planification minière

CONCLUSION

Tant et aussi longtemps qu'une mine à ciel ouvert ou une carrière se développe à l'intérieur de l'enveloppe de la fosse ultime, l'exploitant peut configurer la géométrie de l'excavation de façon à optimiser la valeur présente nette de son opération, à condition qu'il respecte les deux contraintes suivantes :

  • Assurer en tout temps, la stabilité des murs et la sécurité des personnes et des équipements (Article 41 du Règlement sur la santé et la sécurité du travail dans les mines, Chapitre S-2.1, r. 14).
  • S'assurer que les conditions de restaurations sont respectées (Article 39 du Règlement sur les carrières et sablières, Chapitre Q-2, r. 7).

NOUS JOINDRE

Gesmine Inc.
Gestion des ressources minérales
5532, Avenue Philippe
St-Hubert, Québec  J3Y 6H2
Canada
 

Téléphone : 
1-450-812-2280
Courriel : 
Courriel : info@gesmine.ca



© 2018 Gesmine inc.. Tous droits réservés.
PenseWeb.com - Commerce en ligne